Assurance Responsabilité

‘Beaucoup d’entrepreneurs utilisent cette opportunité pour se lancer en affaires(…)”

“Il y a beaucoup de couvreurs qui se disent assurés, mais ne le sont pas(…)”
Depuis déjà plus d’une vingtaine d’années, les produits d’étanchéité de membranes élastomère ont fait leurs preuves et ont gagné une grande part du marché dans le domaine de l’étanchéisation des toits plats ou à faibles pentes. À son arrivé, il était un système révolutionnaire pour les couvreurs de toitures qui nécessitait moins d’équipements et d’investissements pour cette installation.

Beaucoup d’entrepreneurs utilisent cette opportunité pour se lancer en affaires, mais ne sont pas honnêtes avec leurs clients . L’installation de cette membrane d’étanchéité nécessite l’utilisation de chalumeaux alimenter au gaz propane et une grande partie du système est adhérée avec le feu. L’entrepreneur se doit donc de s’assurer contre le risque d’incendie pour un minimum de 2 Millions$(assurance responsabilité). Cette assurance est assez dispendieuse et il y a beaucoup de couvreurs qui se disent assurés, mais ne le sont pas. Encore plus loufoque, ils n’ont aucune certification du fabricant! Pour notre part, Y. Laramée couvreur est un fière membre des maîtres couvreur du Québec et nous nous devons d’être assuré pour 5 Millions$$. Si le feu atteint les bâtiments voisins, la facture monte a une vitesse exponentielle et peut avoisiner ou dépasser les 2 Millions$$. Vous vous protégez en engageant un maître couvreur. La plupart des gens ne le savent pas, si vous engagez un couvreur non assuré et que le feu prend, votre compagnie d’assurance ne couvrira pas votre perte puisqu’elle trouvera en un coup de fil que vous avez engagé un entrepreneur mal vaillant non assuré contre le feu. La responsabilité revient au client de se renseigner sur tout renseignement possible sur l’entrepreneur engagé (assurances, licences RBQ, CCQ et CSST).

Pour la faible portion de gens qui connaissent ces renseignements et prennent tout de même le risque afin de sauver quelques centaines de dollars, il est vrai que les chances sont faibles. Par contre, le risque est énorme et vous encouragez ces entrepreneurs à continuer cette mauvaise pratique sur d’autres consommateurs mal informés!